Blette Verte à cardes blanches


Variété plus précoce et plus résistante au froid que le type blond, ses feuilles sont larges, assez courtes, vert foncé. Les côtes sont très blanches, larges et charnues, leur goût est plus fort que celui de la poirée blonde.
Pousse en sol Breton.

Semis avril à fin mai récolte juin à novembre, exposition ensoleillée

Cuisinée depuis l’Antiquité, la blette doit son nom à l’allemand_Blatt_, qui signifie « feuille », en référence à ses très larges feuilles vertes. Ce légume, assez méconnu des non-méridionaux, des gens de l’Ouest et du Dauphiné, est issu de la bette maritime, plante sauvage des côtes de l’Atlantique et de la Méditerranée.
Au Moyen Âge, la blette entrait presque exclusivement dans la composition de la poirée, terme désignant la soupe dont elle a pris le nom (poirée ou pourée finissant par désigner tout légume vert). Jotte en Vendée, joutte en Poitou et Guyenne, blette en Gascogne, en Provence et dans le Dauphiné, on lui préfère plutôt bette que blette, alors que dans la région niçoise, elle s’appelle bléa…
Au XVIIe siècle, la blette était très estimée en salade. A la fin du XIXe siècle, elle était si appréciée qu’on en cultivait une dizaine de variétés. Mais leur consommation et leur culture se mirent à décliner dès le début du siècle suivant.

Espèce : Blette
Famille :
Nom latin : beta vulgaris l.
Durée Germinative : 5 ans
Lot indicatif : 15 graines

 


Blette Verte à cardes blanches




Gallerie